Dossier : "La Vène"

lavene

Dossier: "la VENE",  réunion du 22/09/2014
Présence d'Adrien REY, technicien rivière du SMBT
(le financement du poste de ce technicien est assuré à 80% par le SMBT + 20% CCNBT) (info à vérifier)
Plusieurs points sont abordés
- Comblement du lit de l'AGAU, (déviation de la VENE à partir de Frescaly, qui alimentait le moulin de Balaruc le vieux).
RAPPEL: 
Lors de la réunion  du 15 septembre, Alain HERRADA nous a fait part de la procédure qui l’a opposé à la ville de Balaruc-le-Vieux.  Ce comblement  réalisé afin de libérer des terrain inondables qui ont été lotis, entraine des débordements de la Vène sur ses terres qui  les rendent impropre à l’agriculture, mais aussi peuvent être source de pollution pour l’étang. Malgré un jugement favorable à Mr HERRADA, demandant  que le lit de la rivière soit remis dans son état initial, la commune n’a déblayé qu’une petite partie des gravats afin de libérer le passage sous le pont.
J.-M. COMBALAT consultera une collègue pour étudier la validité des modalités d'exécution du jugement.

- Programme d'entretien des cours d'eau du bassin de Thau (165 km)

Une enquête publique est en cours dans les différentes mairies de la CCNBT plus Gigean et Balaruc-le-Vieux. Le programme est étalé sur 5 ans (2014/2018). Pour le réalisé il a été choisi de recourir à une procédure de déclaration d'intérêt général (DIG).  Adrien REY est chargé de ce dossier. Coût des travaux: 470 000€ HT (30% CCNBT-30% Agence de l'Eau- 20% Conseil régional LR- 20% Conseil général).  Le volume des déchets a été évalué à 300 m3 environ,  durant 1 mois, dès l'automne.

Lire la suite...

Un petit gout amer, après nos rencontres avec nos élus….

A propos de la LGV et de la défense du territoire de Thau….
Un petit gout amer, après nos rencontres avec nos élus….

Nous avons relevé un tel nombre d'incohérences dans ce dossier, que nous sommes en droit de nous demander si le territoire de Thau et son citoyen sont réellement défendus et par qui ? Le pouvoir politique nous a paru dilué, dispersé.
Un découpage aberrant en 3 circonscriptions, 2 communautés d'agglomérations, une implication des maires rencontrés certes pour défendre leur commune, mais surtout dans son extension à court ou moyen terme. Quelle vision à long terme ?

Afin de défendre le territoire dans sa globalité, le Pays de Thau mérite mieux : une véritable cohésion des élus.
Que penserons de nous les générations futures qui hériteront d'une nouvelle cicatrice environnementale sur le territoire de Thau, sans la moindre compensation dans leur quotidien.
Ce territoire possède une identité propre et représente une véritable entité, d'où la nécessité d'un découpage plus approprié.

Réunion publique LGV - Cliquez pour agrandir Réunion publique Ligne Grande Vitesse
Balaruc le Vieux - Salle polyvalente
jeudi 25 avril
18 heures
Réunion publique LGV - Cliquez pour agrandir Réunion publique Ligne Grande Vitesse
Poussan - Foyer des campagnes
jeudi 27 juin
18 heures

Lire la suite...

LGV - Demandes de rendez-vous aux élus

Le 02/11/2012, 13 demandes de rendez-vous ont été expédiées aux élus dont le territoire est impacté par la NLMP
10 rendez-vous ont été obtenus

(email de relance le 23/12)
Sébastien Denaja, Député de la 7° circonscription rendez-vous obtenu
Frédéric Roig, Député de la 4° circonscription rendez-vous obtenu
Christian Assaf, Député de la 8° circonscription indisponible mais rendez-vous obtenu avec collaborateur, suivi de réponses écrites
François Commeinhes, Président du Syndicat mixte rendez-vous obtenu
Yves Pietrasanta, Président de la CCNBT rendez-vous obtenu
Pierre Bouldoire, Président de Thau Agglo rendez-vous obtenu
Francis Veaute, Maire de Gigean rendez-vous obtenu
Jacques Adgé, Maire de Poussan rendez-vous obtenu
Max Serre, Maire de Balaruc le Vieux pas de réponse
Jacques Martinet, Maire de Fabrègues rendez-vous obtenu
Eliane Rosay, Maire de Bouzigues pas de réponse
Christian Turrel, Maire de Loupian rendez-vous obtenu
Henri Fricou, Maire de Mèze pas de réponse

Lire la suite...

Manifestation La Peyrade Marseillan

ARRÊTONS CETTE POLLUTION !
Les canaux ne sont pas des égouts…
L'Etang de Thau n'est pas un bassin de décantation !


Plus de 10 000 pénichettes naviguent sur le Canal du Midi, l'Etang de Thau et le Canal du Rhône à Sète chaque année !
Aucun équipement permettant de vidanger les cuves de stockage des déchets (liquides) n'existe sur le parcours!
Les loueurs de péniches sont donc obligés de «court-circuiter» les cuves, obligeant les plaisanciers à évacuer les «eaux grises et noires» directement dans l'eau!
Les pouvoirs publics et en particulier VOIES NAVIGABLES DE FRANCE propriétaires des canaux, ne semblent pas avoir pris conscience de la fragilité de la situation !

Lire la suite...